Un blog pour tous les textes des enfants dont je m’occupe à longueur d’année. Parce qu’ils parlent vrai du bout de leur plume, pour un peu que nous leur laissions, nous, adultes, un espace pour dire.

Nos “mauvais élèves” (élèves réputés sans avenir) ne viennent jamais seuls… C’est un oignon qui entre… : quelques couches de chagrin, de peur, d’inquiétude, de rancoeur, de colère, d’envies inassouvies, de renoncement furieux, accumulés sur fond de passé honteux, de présent menaçant, de futur condamné. Regardez, les voilà qui arrivent, leur corps en devenir et leur famille dans leur sac à dos. Le cours ne peut vraiment commencer qu’une fois le fardeau posé à terre et l’oignon épluché. Difficile d’expliquer cela, mais un seul regard suffit souvent, une parole bienveillante, un mot d’adultes confiant, clair et stable, pour dissoudre ces chagrins, alléger ces esprits, les installer dans un présent rigoureusement indicatif.

Extrait de “Chagrin d’Ecole” de Daniel Pennac

Cela veut tout dire. Alors tout doucement, mes collègues et moi, nous épluchons nos petits oignons et les laissons dissoudre leurs chagrins d’écoliers dans le plaisir d’écrire (poésies, acrostiches, cadavres exquis, jeux de mots, histoires vraies-fausses, pensées spontanées) au travers de thématiques chères à leur coeur : le droit des enfants de par le monde, la santé, l’éducation, la famille, l’école, l’amour…

Et cela donne de pures merveilles, à lire et relire sans modération.

Surtout, vous qui passez par là, n’oubliez pas de laisser un commentaire car les mômes aiment voir que ce qu’ils font plait (ou ne plait pas d’ailleurs).

 

calligraphie.jpg

 




poesieombrelumiere |
poesie diverses |
isefra |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La vie est un mélange de no...
| leseb
| Les histoires de Sophie